Dominique Baron | Collège Saint-Joseph | Ecole Saint-Joseph | FIC
Téléphone (509) 4251 9697
Adresse e-mail info@csjficap.com
Adresse 144, Rue 18 L, Cap-Haitien, HAITI

Frère Dominique Baron

Frère Dominique Baron
Illustration

Avant Haïti, il y a eu l’île de Groix et Pontivy : la famille, les Saints-Anges. Il y a eu Ploërmel et Ciboure : le postulat, le noviciat et le scolasticat.

En Haïti, comme coopérant (1985), Frère Dominique travaille à Saint-Louis de Gonzague, rue du Centre (aujourd’hui anéanti par le tremblement de terre), puis à Delmas et à La Vallée. Il rejoint la France pour des études supérieures en lettres modernes, et, même s’il fait un stage au Bénin, le cœur est toujours en Haïti qu’il retrouve en 1993. En 17 ans, il donne sa pleine mesure aux différentes responsabilités qui lui sont confiées.

À Delmas, d’abord professeur pendant deux ans en Troisième et en Neuvième Année Fondamentale (Français, Catéchèse) et responsable de la librairie du Troisième Cycle, il devient directeur de ce cycle en 1995.

Nommé au Cap en 1998, il poursuit l’extension inaugurée trois ans plus tôt : il ouvre la classe de Troisième en 1998, de Seconde en 1999 et de Première en 2000 ; il réussit à s’entourer d’une excellente équipe de professeurs. Alors qu’il s’apprête à ouvrir la classe de Terminale en 2001, il doit prendre du recul en raison de graves problèmes de santé. Il participe, cette année-là, à l’année de rénovation à Rome.

C’est à nouveau Delmas qui l’accueille en 2002 : littérature et catéchèse lui sont confiées (troisième et première) ; au bout de trois ans, la Province Saint-Louis de Gonzague répond à la demande de la Maison Henri Deschamps : avoir un Frère qui travaille au moins à temps partiel à la refonte des manuels scolaires. C’est ainsi que sortent deux livres de Français (Textes ; Grammaire) pour la classe de Septième Année Fondamentale. En même temps, l’introduction de la section B à l’institution le passionne ; et ses élèves de Première sont littéralement conquis par ce professeur qui les fait partir de manière neuve à la découverte des auteurs haïtiens, qui les fait plonger dans la conquête de l’art d’écrire et qui les incite à chercher, inventer, se dépasser.

En août 2009, il quitte Delmas et rejoint la maison provinciale, à Pétionville. Il se consacre entièrement aux éditions haïtiennes (Editha). En six mois, ses nouveaux maîtres et collaborateurs apprécient hautement sa capacité de produire : maîtrise exceptionnelle de l’outil informatique, rénovation du manuel de biologie pour la septième année, rédaction d’un roman pour les 8-14 ans (« Un précieux poison »).

Rentrant de son travail le 12 janvier, à son arrivée à La Mennais, il est frappé par le tremblement de terre qui le surprend et l’assomme au rez-de-chaussée. Frère Dominique allait avoir 46 ans.